ResearchGate

Logo ResearchGate Créé en 2008 par trois chercheurs (I. Madisch, S. Hofmayer et H. Fickenscher) ResearchGate est un réseau social scientifique gratuit et librement accessible sur inscription.

Conseil aux auteurs : ResearchGate permet de mettre en ligne vos publications mais seul un dépôt dans une archive ouverte telle que HAL garantit un archivage et un accès pérenne de vos documents ! Par ailleurs, préférez le lien vers vos publications déposées dans HAL plutôt que celles présentes sur ResearchGate.

Créer des communautés scientifiques

ResearchGate permet l’échange de connaissances à travers des communautés thématiques ou institutionnelles par le partage de publications et un forum de discussion. Il propose également une interface permettant de travailler de façon collaborative sur des projets. Enfin, le site donne accès à des offres d’emplois ou des postes universitaires, ainsi que des news.

Le moteur de recherche de publications ne se limite pas au site mais moissonne également d’autres bases en libre-accès comme Pubmed, ArXiv ou CiteSeer.

Les chercheurs bénéficient d’un indice de réputation (RG score) déterminée par leur implication dans le réseau (activité, interactions avec les autres utilisateurs, etc)

En ce qui concerne le dépôt d’articles en texte intégral et le respect du droit d’auteur, les mêmes précautions doivent être prises que dans les archives ouvertes.

Points forts :

  • Réseau international (près 3 millions de chercheurs venant de 193 pays)
  • Facilité d’inscription (possibilité de s’inscrire via Facebook ou LinkedIn par exemple)

Points faibles :

  • Flou sur l’exploitation des données collectées et sur les droits liés au dépôt des papiers
  • Peu de chercheurs dans certains domaines (notamment en sciences humaines)
  • Incitation à l’inscription assez offensive auprès des chercheurs (mise à jour juin 2015).

En bref :

Outil souvent qualifié de « Facebook des chercheurs », ResearchGate sera utile pour les scientifiques à la recherche d’une plateforme collaborative leur permettant d’échanger avec des collègues du monde entier ; certaines précautions sont cependant à prendre, notamment concernant le dépôt des articles en texte intégral.

Les commentaires sont fermés